Logo reseau CURIE
Valorisation, transfert de technologie et innovation issue de la recherche publique

Post-doctorant en génie chimique ou physique

Université Claude Bernard Lyon 1

CDD
Post-doctorant en génie chimique ou physique (H/F)
Université Claude Bernard Lyon 1

Date de debut : 01-02-2021

Lieu : Villeurbanne

Durée : 12

Salaire : 27 - 35 k€

Mise à jour il y a 185 jours

CONTEXTE MISSION

Sous la tutelle de l’Université Lyon 1 et du CNRS, le Laboratoire d’Automatique, de Génie des Procédés et de Génie Pharmaceutique (LAGEPP) est un laboratoire multidisciplinaire qui couvre les domaines du génie des procédés, de l’automatique, du génie des produits, du génie pharmaceutique et de la physicochimie. L’objectif du laboratoire est de conduire des projets de recherche transversaux faisant intervenir des chercheurs de différents champs disciplinaires tout en veillant à maintenir des travaux scientifiques de haut niveau dans chaque champ disciplinaire. Les activités de recherche s’orientent autour de deux grands thèmes scientifiques :

  • Procédés et processus physicochimiques en milieux complexes dispersés et évolutifs (procédé d’élaboration de nanoparticules, cristallisation, lyophilisation).
  • Modélisation dynamique, observation et commande des procédés.

Les travaux couvrent des aspects fondamentaux de compréhension et modélisation des phénomènes jusqu’au développement de produits dans les domaines pharmaceutique, cosmétique, énergie, alimentaire…

Le LAGEPP est structuré en quatre équipes scientifiques qui regroupent les chercheurs et enseignants chercheurs spécialistes des trois domaines disciplinaires clés que sont l’automatique, le génie des procédés et le génie pharmaceutique.

 

Contexte:

La rareté de l'eau propre et la détérioration de l'environnement par le rejet d'eaux usées nocives pour la flore et la faune sont une préoccupation mondiale. Le développement des technologies de purification des eaux usées est aujourd'hui un défi technique mondial.

La cristallisation de couche de glace sur une surface de refroidissement (ILC) est un processus de cristallisation à l'état fondu considéré ici pour traiter les polluants solubles faiblement concentrés et toxiques dans les effluents liquides aqueux. Dans ce processus, deux produits de séparation sont produits: i) une couche cristalline (glace) qui peut être reversée dans l'environnement selon sa pureté; ii) un effluent liquide concentré dont la valorisation dépend de sa composition.

Le procédé présente de grandes limitations, ce qui explique aujourd'hui son faible développement industriel. Ce blocage pourrait cependant être contourné par i) la réalisation d'une étude d'intensification du procédé afin d'améliorer son efficacité globale; ii) l'amélioration des problèmes de processus qui incluent une approche batch en continu (efficacité et gestion des processus).

Pour y répondre, le projet vise à développer un modèle dynamique innovant basé sur la méthode de champ de phase [1] (PFM) pour simuler la solidification non isotherme de la glace à partir d'une eau usée synthétique. L'outil de simulation a pour but de relier les phénomènes de cristallisation morphologiques qui se produisent, c'est-à-dire le taux de croissance de la glace et l'incorporation de polluants dans la glace, aux paramètres de fonctionnement du procédé pour aider l'opérateur à choisir les conditions de fonctionnement optimales pour un rendement et une pureté d'eau donnés.

Profil

Missions :

Le post-doctorant sera en charge du développement d'une simulation dynamique de la cristallisation de la glace à partir d'un mélange binaire. L'ajustement des paramètres clés du modèle sera réalisé à partir de données expérimentales et de recherches bibliographiques.

Les données expérimentales seront obtenues en effectuant plusieurs expériences de cristallisation afin i) de vérifier les données thermodynamiques du système choisi et ii) obtenir des données sur la croissance de la glace pour alimenter la simulation et définir les nouvelles conditions de fonctionnement et la conception du pilote à l'échelle du laboratoire.

Le post-doctorant rejoindra le LAGEPP (Laboratoire d’Automatique, de Génie des Procédés et Génie Pharmaceutique) de l'Université Claude Bernard Lyon 1. Le projet sera réalisé en collaboration avec le laboratoire ILM (Institut Lumière Matière)

 

 

 

COMPÉTENCES

Compétences:

Le candidat aura un doctorat en génie chimique ou en physique. Le poste convient aux candidats ayant une formation en modélisation. Des compétences en programmation Matlab ou Python et en thermodynamique ou cristallisation seront également appréciées. Le candidat doit être capable de travailler dans un environnement multidisciplinaire, d'écrire le modèle et le programme pour simuler la solidification non isotherme de la glace.

contact

Nom

GALFRE Aurélie

Mail

aurelie.galfre@univ-lyon1.fr

Adresse

Bd du 11 novembre 1918 Bât. CPE

CANDIDATURE

Processus

Envoyez le curriculum vitae, les relevés de notes avec la liste complète des cours et des notes, le nom et les coordonnées de 2 références, les publications pertinentes, la lettre de candidature et les rapports d'évaluation de thèse à Aurélie GALFRE (aurelie.galfre@univ-lyon1.fr). Tous les documents doivent être au format PDF, idéalement sous forme de fichier zip, et nommés de manière adéquate.

Pièces à joindre au dossier

C.V. Détaillé, Lettre de motivation, Relevé de notes; références; rapport d'évaluation de thèse