Vis sans âme - Dispositif pour le brassage de matière notamment pour le brassage de matière à fermenter

INRAE Transfert - 14/02/2022

Description

Dans le cadre d’une collaboration, l’unité de recherche OPAALE (Optimisation des procédés en agriculture, agroalimentaire et environnement) a développé un dispositif de brassage de matière à fermenter pour des procédés de compostage. La solution proposée est un nouveau mode de réalisation de vis sans âme pour un usage sans auge, d’un diamètre extérieur D>200 mm et supérieur à 3 fois le pas P (D>3*P).

Bénéfices

La construction traditionnelle des vis sans âme, pour un diamètre extérieur D supérieur à 250 mm et supérieur à 3 fois le pas, aboutit à un compromis masse/rigidité longitudinale au mètre linéaire rédhibitoire. Ainsi, les équipes de recherche ont imaginé un mode de construction particulier de vis sans âme en deux éléments : - l’un (support hélicoïdal) assurant la rigidité longitudinale, - le second (spires en métal ou plastique) assurant les besoins en étendue surfacique, dont le diamètre extérieur D en est le paramètre essentiel. L’invention porte sur le mode de réalisation de cet accessoire « vis d'Archimède sans âme » sans auge pour son installation dans un prototype de tambour rotatif à l’échelle commercialisable. Ce procédé présente un intérêt pour des composteurs de grand volume de type électromécanique : traitement à la source par compostage des matières organiques produites par les gros producteurs (dit aussi compostage autonome). La vis sans âme peut être proposée pour des applications dites légères ou extra légères.

Nouveautés

- Rigidité longitudinale convenable - Etendue surfacique appropriée - Bon compromis masse au mètre linéaire/diamètre extérieur D - Possibilités d’ajourage élargies des spires pour obtenir le meilleur compromis ou ratio solidité/masse additionnelle - Coûts de fabrication et de masse inférieurs à ceux des vis sans âme actuelles

Fiche PDF